Corruptions vaccins : Dossiers SOS JUSTICE

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2009

La Russie pourrait suspendre son adhésion à l’OMS

SELON UN QUOTIDIEN DANOIS, L’OMS ET LES COMPAGNIES PHARMACEUTIQUES SERAIENT CONTAMINEES PAR LE VIRUS DU PROFIT .

28 nov. 2009      http://rt.com/Politics/2009-11-26/reality-swine-flu-consp... (Notes,  extraits)

Ou pour le dire plus simplement, la principale organisation mondiale versée dans les soins de santé s’est alliée aux fabricants de médicaments en vue de créer un monstre fantôme – et d’engranger des bénéfices en vendant le remède pour y faire face.

Arrêtons-nous une seconde et vérifions les chiffres.

Jusqu’à aujourd’hui on a signalé que plus de 3, 5 millions de personnes ont, dans le monde, été infectées par le virus de la grippe porcine. Plus de 9.000 décès ont été confirmés.

En comparaison : chaque année jusqu’à un billion de personnes sont infectées par le virus saisonnier de la grippe et 500.000 en décèdent. Ces chiffres proviennent de l’OMS, mais ils ne font jamais la une des journaux pour des raisons bien particulières.

Le 11 juin de cette année, l’OMS a déclaré la pandémie de grippe porcine. Peu de personnes savent en fait que  l’OMS venait de changer sa définition de la pandémie, en éliminant du texte le terme «  mortel ».

Aleksander Saversky, Président de la Ligue pour la Protection des Droits des Patients fut un de ceux qui furent les premiers alertés. Il déclare qu’il est évident que l’OMS a dramatisé la situation à propos du virus H1N1. Dans une interview (RT) Saversky s’est demandé si l’explication n’était pas à trouver dans les liens étroits existant entre l’OMS et les principales compagnies pharmaceutiques mondiales.

Tout récemment des journalistes danois ont fait leur propre enquête qui les a conduits à accuser l’OMS et les scientifiques présentés comme indépendants d’ être, en fait, à la solde des compagnies pharmaceutiques.

Saversky relève le fait que l’OMS a déclaré l’état de pandémie alors que quelques milliers de personnes seulement étaient infectées- chose qui est tout à fait illogique si l’on envisage les centaines de milliers de cas de grippe saisonnière qui ne font jamais l’objet d’une attention aussi pointue.

(…) Saversky met le blâme sur le capitalisme  –  les compagnies pharmaceutiques font des billions de profit sur le compte de la peur en combinaison avec une diffusion complètement asymétrique de l’information ( en d’autres termes, la plupart des gens disposent de très peu d’information essentielle sur le virus, tandis que l’OMS, les compagnies pharmaceutiques et les chercheurs en connaissent bien davantage.)

Alors que peut-on faire pour stopper le virus et du même coup l’OMS ?

 

Saversky déclare qu’il existe une solution – les gouvernements du monde doivent intervenir (s’interposer) pour reprendre eux-mêmes les affaires en main tout en contrôlant eux-mêmes les soins de santé, ainsi que la production de médicaments…

 

Irina Galushko, T.T.

http://rt.com/Politics/2009-11-26/reality-swine-flu-consp...

 

http://rt.com/Top_News/2009-11-25/swine-flu-conspiracy.html

 

Des journalistes danois prétendent que l’OMS et les compagnies pharmaceutiques qui produisent le vaccin contre la grippe porcine sont en fait associés et que la véritable nature de leurs relations est voilée de mystère.

 

« Ce que nous savons c’est que les compagnies pharmaceutiques sont présentes aux réunions des groupes d’experts de l’OMS, mais nous ne savons évidemment pas de quoi ils parlent.  Autre chose : les scientifiques qui apparaissent comme indépendants sont des consultants qui travaillent pour les mêmes compagnies pharmaceutiques qui produisent les vaccins. » Louise VOLLER, journaliste du Danish Daily Information

 

 

La Russie pourrait suspendre son adhésion à l’OMS

samedi 28 novembre 2009


Grippe A : un député de « Russie unie » demande que la Russie suspende son adhésion à l’OMS (newsru.com 28-11-2009)

Article repris sur le site du KPRF sous le titre : Encore un sale coup des capitalistes, ou comment les laboratoires pharmaceutiques se font une fortune grâce à la « grippe porcine »

Il est absolument urgent de vérifier les informations parues dans les médias occidentaux sur la collusion présumée entre l’organisation mondiale de la santé (OMS) et les compagnies pharmaceutiques. Si ces soupçons étaient confirmés, la Russie pourrait suspendre son adhésion à l’organisation, déclare Igor Barinov, membre de la commission de la douma d’État en charge des affaires de corruption.

D’après certaines sources, les experts de l’OMS ont reçu de l’argent des compagnies pharmaceutiques, et c’est ce qui aurait conduit cette organisation, pour la première fois depuis plus de 40 ans, à déclarer officiellement le niveau six d’alerte de pandémie en rapport avec la diffusion mondiale rapide de la grippe A/H1N1. Ce sont des journalistes du journal danois Information qui, après avoir étudié les liens des experts de l’OMS avec les grandes compagnies pharmaceutiques mondiales, en ont conclu que la pandémie de grippe porcine pourrait être l’affaire de corruption la plus grandiose de notre époque.

L’OMS, après avoir déclaré l’état de pandémie de grippe porcine dans le monde, a dans une première étape recommandé fortement à tous les pays d’utiliser dans la lutte contre le virus le produit Tamiflu des laboratoires suisses. Rappelons que ce produit a suscité des critiques en Russie à cause de ses effets secondaires possibles. En même temps, le ministère de la santé ukrainien a été accusé de faire des achats excessifs et injustifiés de Tamiflu.

D’après Barinov, la Russie ne peut rester indifférente aux accusations portées contre l’OMS. « L’organisation est suspectée de corruption. Nous devons absolument mener une enquête minutieuse avant de prendre toute décision » - a-t-il déclaré vendredi aux journalistes. « Si l’information est confirmée, nous devrons poser la question du bien-fondé de la participation de la Russie de l’OMS, et le cas échéant suspendre notre adhésion ».

D’après les chiffres qu’il cite, la Russie a dépensé pour la lutte contre le nouveau virus plus de 4 milliards de roubles, qui, selon le député, auraient pu être dépensés à meilleur escient, annonce RIA Novosti.

Barinov a suggéré de faire mener l’enquête à l’OMS par le représentant russe dans cette organisation, le membre du comité exécutif de l’OMS Vladimir Starodoubov. « Personne ne remet en cause les services rendus au XXe siècle par l’OMS dans la lutte contre la malaria, la variole, le sida, mais aujourd’hui il faut se demander si cette organisation n’est pas frappée elle-même par le virus de la corruption, et dans quelle mesure ces recommandations sont fondées, dans quelle mesure on peut lui faire confiance » - estime le député.

De son côté, le directeur de l’institut de veille sanitaire Guennadi Onichtchenko, prenant la parole vendredi à une conférence du parquet général de la fédération de Russie consacrée au respect de la législation dans le domaine pharmaceutique, a déclaré lui aussi que la lutte contre la grippe porcine dans le monde prend l’allure d’un complot.

 

http://www.theflucase.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2100%3Arussia-could-withdraw-from-who-over-swine-flu-corruption&catid=41%3Ahighlighted-news&Itemid=105&lang=fr