Empoisonnement : Dossiers SOS JUSTICE

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2012

Jocelyne Trachait, une activiste et mère de 4 enfants, en danger avec sa famille à Tende ?

A DIFFUSER TRES LARGEMENT AUTOUR DE VOUS

Sos Justice & Droits de l'Homme est le témoin de l'appel à l'aide formulé par Madame Jocelyne Trachait domiciliée à Tende dans les Alpes-Maritimes qui a lancé son appel, le samedi 1er décembre 2012 par le biais de son compte Facebook vers Mirella CARBONATTO - Présidente de l'association, Mme Jocelyne Trachait étant dans ses contacts Facebook. 

 

Madame Jocelyne Trachait qui travaille pour le CH la Palmosa de Tende est une activiste qui  a dénoncé:

 

1 - sous couvert du pseudo, Diana Josselin, les pratiques utilisées contre les malades, dans un livre intitulé :

L'hôpital de la Honte - Diana Josselin

Un livre dont elle dit qu'il a été censuré.
Quand la vérité dérange les élus et les élites, on censure !

2 - les dangers de la circulation à Tende,

3 - la pollution de l'environnement, et

4 - la pollution de l'eau dite potable à Tende.

Nous vous rassurons et après vérifications sur le site du Ministère de la Santé, nous pouvons affirmer que dans certaines régions de France, la qualité de l'eau laisse plus qu'à désirer, quand elle ne contient pas notamment des métaux lourds comme l'aluminium, des bactéries et autres produits chimiques nuisibles à la santé des populations. Et sauf à penser que certains résultats pourraient être arrangés, il n'y a qu'un pas que nous franchissons.

Ce que pourrez vérifier par vous même dans votre région à partir de liens disponibles dans l'article  ci-dessous :

Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l'eau potable en France. Edifiant !

LES FAITS :

Mirella CARBONATTO a donc été attirée par un article mis en ligne sur Facebook par Mme Jocelyne Trachait, le jeudi 29 novembre 2012, dont le thème portait sur la qualité de l'eau à Tende et ce qu'elle aurait dénoncé auprès de la Gendarmerie de Tende et à quelques autorités.

L'article mis en ligne sur le compte Facebook de Mme Jocelyne Trachait :
La preuve notre eau potable à Tende au village résultat de l Ars à Transmettre des troubles intestinaux m ont été signalé je demande que les médias informent la population j ai alerté les élus ...la gendarmerie ...etc....
orobnat.sante.gouv.fr

Le lien direct vers le site du Ministère de la santé pour faire vos recherches.

Résultats du contrôle sanitaire de la qualité de l’'eau potable
http://www.sante.gouv.fr/resultats-du-controle-sanitaire-...

Dans la soirée du samedi 1er décembre 2012, Mirella CARBONATTO, reçoit un message Facebook de la part de Mme Jocelyne Trachait qui lui indique :

Jocelyne Trachait Tu as vu les résultats des élus ump les ont fait annulé et le lien est coupé ....

 

Mirella CARBONATTO vérifie les liens, les résultats sont là, mais effectivement ils ont été changés depuis le jeudi 30 novembre 2012. 

S'en suivent des échanges dans lesquels Mme Jocelyne Trachait fait part à Mirella CARBONATTO des menaces qu'elle semble recevoir de la part d'élus UMP, l'Union des Mafieux Professionnels, et des représailles qui sont engagées à son encontre et à celle de ses proches et notamment à l'encontre de son fils.

Nous vous mettons ci-dessous l'ensemble de nos échanges sur Facebook afin que vous puissiez vérifier par vous-mêmes et prendre connaissance de nos échanges :

 

 

 

  •  
    La preuve notre eau potable à Tende au village résultat de l Ars à Transmettre des troubles intestinaux m ont été signalé je demande que les médias informent la population j ai alerté les élus ...la gendarmerie ...etc....

Le lien de nos échanges sur Facebook :
https://www.facebook.com/jocelyne.trachait/posts/505980312757500?comment_id=6070569&notif_t=feed_comment


Nous échangeons nos mails, et ce que j'apprends est édifiant.

Elle dit être menacée et précarisée, que ses enfants subissent des représailles ainsi que ses animaux et que personne ne bouge pour enquêter et pour engager des recherches sur les faits graves qu'elle dénonce, qu'elle est muselée par la presse et qu'elle est empêchée de communiquer par son ordinateur, celui-ci étant régulièrement vérolé par des virus.


Au pays de la censure institutionnalisée, c'est bien normal de subir la censure non ?
Notamment lorsque vous êtes mis en danger par ceux-là mêmes que vous dénoncez !

Ne connaissant pas personnellement Madame
Jocelyne Trachait et sur son orientation, à la suite de la  réception du mail qu'elle a adressé à Mirella CARBONATTO, dont le texte suit : 


----- Original Message -----
From: Adresse Mail supprimée par sécurité 
Sent: Sunday, December 02, 2012 9:12 AM
Subject: RE : Pour faire un historique des faits et un résumé de l'affaire

 

"Je ne peux pas compter sur la justice j ai crée des sites qui laissent des traces la vallée des fous du volant les aventures d une blonde au pays des merveilles .La réalité de La vallée de la Roya ...l arriére pays mentonnais....l ump.et ses réseaux jusqu au tribunal de Nice et jusque Paris .Ici on respecte la loi de Tende ou on finit en accident de chasse ou au fond d un ravin .Il faut que tu saches que les élus ont tous pouvoirs .la police la gendarmerie est corrompue .Je demande une enquête extérieure aux Alpes maritimes .Mon livre l hopital de la honte de Diana Josselin  est musele par des élus ump .regarde le net sur google et tape mon nom Trachait Jocelyne j ai fait tourné une caméra c est une trace ..Je finirai en suicidée ou en accident arrangé et déclarée Mort naturelle des meurtres sont classées morts naturelles  et mon fils est tombé tout seul ..C est un réel appel à l aide je vis ce que yann piat vivait je suis face au même réseau j en ai l intime conviction ..."

Nous avons donc fait des recherches sur le net, et voici ce que nous avons trouvé qui prouve bien que Mme Trachait Jocelyne est une activiste et qu'elle peut revendiquer ses actions : 

Interview de Jocelyne Trachait pour le blog "Association Roya Citoyenne" 
http://asso-rc.blogzoom.fr/528089/Interview-de-Jocelyne-Trachait-pour-le-blog-Association-Roya-Citoyenne/

 
La vallée des fous du volant

http://jocelyne06.unblog.fr/

Les aventures d une blonde au pays des merveilles
http://victoire0650.skyrock.com/

S' attaquer aux êtres sans défense c'est faire preuve de lâcheté !
http://victoire0650.skyrock.com/tags/eJrPVPtdJU1-S-attaquer-aux-etres-sans-defense-c-est-faire-preuve-de-lachete.html

Le compte Youtube de Trachait Jocelyne :
http://www.dailymotion.com/Jocelyne_Trachait#video=xqme2l

Pressions sur une maman et ses proches dans l'arriére pays mentonnais 
http://www.youtube.com/watch?v=ngMqAZJLmFU


Je me bats pour avancer une réalité de terrain et je subis à répétition

des menaces , des passages à l'acte , je ne sais pas ce qui peut m'arriver demain .

On m'oblige à partir

Je suis injuriée de cinglée, je suis dérangeante ++

info 06 transmettez ne passe pas dans les médias


Décharge sauvage du col de Tende partie 4 déchets toxiques à l'environnement

  •  

     


    ► 0:57► 0:57

     

    VID_20120401_141922.3gp - YouTube

    youtube.com7 avr. 2012 - 57 s
    Mousse dans l'eau de la riviére la Roya sur le site de la décharge ... Pressions sur une maman et ses proches ...

    L'hôpital de la Honte - Diana Josselin
    http://www.editions-elzevir.fr/auteur/diana-josselin

     

    Diana Josselin

    Aide-soignante, Diana Josselin nous rend compte de son travail au quotidien auprès des malades, de la réalité du terrain face au manque de moyens et d’effectifs, et des conséquences induites pour le personnel et les patients : - La maltraitance, volontaire ou non. L’inégalité et l’arbitraire des traitements appliqués. Le manque d’effectifs pour des pathologies lourdes comme la maladie d’Alzheimer, en psychiatrie ou encore pour les soins palliatifs. Manque de lits, manque de sécurité pour les patients et de sécurité générale des établissements. La transportation des germes et infections liés à l’hygiène des patients, du personnel et des établissements. La malnutrition des personnes âgées. La déshumanisation des relations hiérarchie-personnel et patient par conséquence.- L’auteure souligne l’importance de la qualification des aides soignants dans la mesure où ils suppléent au manque d’infirmières et sont avec les malades au quotidien. Le dernier chapitre, Les débordements couverts soulève le problème d’une certaine forme d’Omertà, un patient maltraité, un aide soignant qui fait mal son travail, des erreurs médicales, des accidents, des abus de pouvoir, autant de faits qui sont tus, car la personne qui oserait les dénoncer serait traître à son service et à l’ensemble de l’établissement. Diana Josselin a décidé de rompre le silence, car elle aime passionnément son travail et la souffrance est inadmissible pour les patients comme pour le personnel soignant. Il est urgent de prendre des mesures pour que le système de santé retrouve sa qualité qui l’a toujours distingué. Il est urgent de gérer les budgets et non de les restreindre.

     

     

    543138_565064270173888_1882396418_n.jpg

    Librairie 'Les Mandarins', Roquebrune-Cap-Martin

    Presse écrite :

     

    Livres témoignage - Devoir de réserve vs droit à l'indignation (Le Nouvel Économiste - avril 2011)

    "L'Hôpital de la honte, le livre d'une aide-soignante, Diana Josselin, paru en avril 2010 pour raconter le quotidien de l?auteure et celui des patients, les cas de maltraitance, conscients ou non, la santé à deux vitesses, le manque de moyens, les dysfonctionnements (...)"

     

    La France malade de son hôpital (Le Cannois - jeudi 20 janvier 2011)

    "Alors que des millions sont dépensés chaque année pour des manifestations de prestige et cérémonies obsolètes qui n'en valent pas la peine, pourquoi le domaine de la santé est-il toujours considéré comme le parent pauvre de notre société de consommation ? Il suffit de lire attentivement le livre témoignage de Diana Josselin pour s'en convaincre une fois de plus. Au fil des pages de son ouvrage intitulé « L'hôpital de la honte », le lecteur est ainsi confronté à des situations ubuesques relevant d'un autre temps et de pays sous développés..."

     

    La France malade de son hôpital (Le Petit Niçois - jeudi 20 janvier 2011)

    "Alors que des millions sont dépensés chaque année pour des manifestations de prestige et cérémonies obsolètes qui n'en valent pas la peine, pourquoi le domaine de la santé est-il toujours considéré comme le parent pauvre de notre société de consommation ? Il suffit de lire attentivement le livre témoignage de Diana Josselin pour s'en convaincre une fois de plus. Au fil des pages de son ouvrage intitulé « L'hôpital de la honte », le lecteur est ainsi confronté à des situations ubuesques relevant d'un autre temps et de pays sous développés..."

    'L'Hôpital de la honte' de Diana Josselin (L'Aide-Soignante - samedi 0 août 2010)

    "Diana Josselin témoigne d'une médecine à deux vitesses. Elle décrit la maltraitance volontaire ou non, le travail à la chaine, le malaise des soignants, des patients et des familles, l'agressivité et le mépris de certains patients, la déshumanisation des relations hiérarchie-personnel, l'épuisement professionnel des aides-soignants (...)"

    Diana Josselin dénonce : 'L'hôpital de la honte' (Nice-Matin - samedi 26 juin 2010)

    ' « La personne soignée n'est plus une personne mais devient un objet vis-à-vis du soignant ». C'est le constat accablant que dresse Diana Josselin dans son livre, 'L'hôpital de la honte'. Et elle sait de quoi elle parle [...] « Ce livre est un cri de révolte. L'aide-soignante que je suis refuse de baisser les bras et de se taire après avoir vécu de manière répétitive des choses graves. Ce livre est profondément humain et interpellera l'humain qui est en vous !"

    Radio :

     

     

     

    Diana Josselin sur France Bleu Azur (France Bleu Azur - 103.8 MHz et 100.7 MHz - mercredi 7 juillet 2010)

    Diana Josselin, interviewée par Laurent Vareille, est l' "invitée de la rédaction" sur France Bleu Azur. Elle présente son ouvrage "L'Hôpital de la honte".

      

    Articles Internet :

     

    Livres-témoignage- Devoir de réserve vs droit à l'indignation (Le nouvel Économiste.fr - mercredi 27 avril 2011)

    " Indignez-vous ! Le message de Stéphane Hessel (...) a visiblement était entendu. Jamais semble-t-il, l'indignation n'a été aussi répandue, ni aussi vendeuse; surtout lorsqu'elle prend pour cible les institutions, les politiques, les grandes entreprises, les banques (...)"

     

    En prime, Jocelyne Trachait, nous indique qu'elle est élue et membre de la commission Environnement au conseil régional de PACA.

L'association étant apolitique et ayant renoncé depuis 19 ans à rechercher les appuis des politiques qu'elle entend dénoncer parce que nous considérons qu'ils travaillent tous pour alimenter leur propre chapelle et non pas en faveur des citoyens. Nous nous demandons néanmoins ce que fabriquent les élus et la Gendarmerie pour défendre et protéger une victime et une de leur représentante politique à Tende ? RIEN ?

Aussi, nous sommes tous les témoins des pressions que subissent Mme Jocelyne Trachait et ses enfants pour vouloir dénoncer la vérité et la rendre publique. Ce qui n'arrange pas les élites.

Nous ne pouvons pas pour notre part la laisser isolée sans soutien, et nous avons décidé de diffuser son histoire et son calvaire, vécu en FRANCE, le pays de la dictature et de la non expression.

Nous précisons que Jocelyne Trachait est saine de corps et d'esprit, et qu'elle n'est aucunement suicidaire, tout comme ses enfants, ne le sont pas. Aussi, dans le cas où devait intervenir : une disparition prématurée ou accidentelle, ou d'un suicide déguisé en mort naturelle, les responsabilités seront recherchées auprès des gens qu'elle dénonce et de tous ceux qui ne font rien pour la protéger, elle et ses enfants.

CONCLUSIONS : IL FAUT SE LAISSER EMPOISONNER SANS RIEN DIRE AU RISQUE DE SE VOIR PERSECUTES ET MUSELES !

 

 


 

02/06/2011

H1N1: une escroquerie intellectuelle selon le Pr B. Debré

Un témoignage de poids qui justifie tout le combat mené par Sos Justice contre la vaccination criminelle pour un virus imaginaire de la GrippeA/H1N1.
 
H1N1: une escroquerie intellectuelle selon le Pr B. Debré
Pour le Pr Bernard Debré, professeur de médecine, l'affaire du H1N1 était "un leurre, un piège, une escroquerie intellectuelle"....(in "La civilisation de la peur", C'est dans l'air du 22 avril 2010 sur France 5)


 H1N1: une escroquerie intellectuelle selon le Pr B. Debré

14/07/2010

France : instaurons les liens entre toutes les affaires, les pétroliers, les laboratoires pharmaceutiques et la campagne de vaccination contre le virus de la GrippeA/H1N1

France : les affaires que le procès Clearstream tente de passer sous silence. Voir l'article en bas de la présente note.

Affaires auxquelles il convient d'ajouter celles des attentats de Karachi et de Bettencourt/Woerth.

Karachi : Sarkozy cité dans un rapport de la police luxembourgeoise
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/06/02/karachi-sarkozy-mis-en-cause-par-la-police-luxembourgeoise_1366741_823448.html

Sarkozy et l'affaire de Karachi: de la "fable" à la "cruelle réalité"
http://www.lexpress.fr/actualite/politique/sarkozy-et-l-affaire-de-karachi-de-la-fable-a-la-cruelle-realite_896868.html


Les pratiques eugénistes continueraient-elles, bien que les gouvernants s'en défendent ?

 

------------------------------------------------------------------------

France : les affaires que le procès Clearstream tente de passer sous silence

vendredi 20 novembre 2009 par dguimond

(Source : WSWS)

Une série de scandales liés à la corruption dans les secteurs pétrolier et de l’armement, s’étalant sur une vingtaine d’années, constitue le contexte judiciaire du procès de l’affaire Clearstream engagé par le président Nicolas Sarkozy contre l’ex-premier ministre Dominique de Villepin.

Si le but principal du procès est de légitimer et renforcer les changements politiques de droite menés par Sarkozy depuis son élection de 2007, il y a un autre objectif en lien avec celui-ci : cacher la corruption incroyable que ces affaires ont révélée. Au lieu d’élucider le contexte plus large de ces « affaires politico-financières », le procès s’est concentré très étroitement sur le fait de savoir si Villepin cherchait à diffamer Sarkozy en préparant des listings financiers truqués. Il faut également noter que Sarkozy a décidé en janvier dernier de supprimer la fonction de juge d’instruction telle qu’elle existe actuellement, alors que ce sont de tels juges qui ont fait révéler au grand jour ces scandales.

Un aspect remarquable de ces affaires tient à l’impunité juridique dont jouissent les politiciens et les hommes d’affaires impliqués – alors même que les enquêtes ont mis à jour des preuves de détournements de fonds, de fraudes à grande échelle, et de meurtres. Être membre de la bourgeoisie européenne signifie apparemment qu’il n’est pas nécessaire de s’excuser pour quoi que ce soit.

L’affaire Elf

L’affaire Elf impliquait des détournements de fonds de grande envergure commis par des responsables haut placés de la compagnie pétrolière Elf – aujourd’hui absorbée par la principale compagnie française, Total. Outre l’enrichissement de membres de la direction, ces fonds servaient à soudoyer des dirigeants africains soutenus par la France et à financer des guerres en Afrique subsaharienne, où les impérialismes français et américain se sont livrés à une série de guerres par Etats interposés dans les années 1990.

Elf fut créé en 1963 par le président de l’époque, Charles De Gaulle, sous la direction de Pierre Guillaumat. Guillaumat était l’ex-directeur du Commissariat à l’énergie atomique français, qui avait créé le programme d’armes nucléaires français sous sa direction, et un ex-responsable du renseignement des gaullistes durant la Seconde Guerre mondiale. Le PDG d’Elf, Loïk Le Floch-Prigent expliqua lors de son procès en 2003 : « En 1962, [Pierre Guillaumat] convainc [le général de Gaulle] de mettre en place une structure parallèle autour de vrais techniciens du pétrole. [En créant Elf à côté de Total] les gaullistes voulaient un véritable bras séculier d’État, en particulier en Afrique, [...] une sorte de ministère du pétrole inamovible, [...] une sorte d’officine de renseignement dans les pays pétroliers. »

L’affaire Elf avait éclaté en 1994, à l’occasion d’une enquête sur le financement illégal par Elf de l’entreprise textile Bidermann. La juge d’instruction Éva Joly avait découvert un réseau de financement illégal très étendu au sein d’Elf, lequel avait détourné au moins 305 millions d’Euros en fonctionnant sous le second mandat de François Mitterrand (1988-1995). Ces fonds étaient versés par le président gabonais Omar Bongo aux gouvernements de l’Angola, du Cameroun et du Congo-Brazzaville. L’argent d’Elf s’était également retrouvé chez le chancelier allemand de l’époque, Helmut Kohl et le premier ministre espagnol, Felipe Gonzalez.

Joly dut subir des tentatives d’intimidation de la part de l’Etat durant son enquête. Dans un livre publié en 2004, Est-ce dans ce monde-là que nous voulons vivre ?, elle relate que son téléphone était sur écoute et sa maison surveillée. Elle reçut une protection policière 24 heures sur 24 après avoir reçu des menaces de mort clouées sur la porte de son bureau. Après s’être rendue compte que la protection policière était plus menaçante que rassurante, elle demanda à ce qu’elle lui soit retirée ; cependant, sa demande fut refusée et sa garde permanente de deux policiers fut doublée.

Le Floch-Prigent et les dirigeants d’Elf, Alfred Sirven et André Tarallo (dit « Monsieur Afrique ») comparurent finalement devant les juges. Le Floch-Prigent témoigna qu’Elf payait « au grand minimum » 5 millions d’euros à chaque grand parti politique français, et était en « contact journalier » avec l’Élysée au sujet des activités d’Elf. Cependant, aucun politicien n’a jamais été condamné pour un acte illégal dans l’affaire Elf.

Le Floch-Prigent, Sirven et Tarallo reçurent tous des condamnations légères. En particulier Tarallo qui ne purgea pas sa peine de prison de 4 ans ni ne paya l’amende de 2 millions d’euros : il sortit de prison après deux mois.

Un autre aspect de cette affaire tient au scandale touchant l’ex-ministre des Affaires étrangères socialiste Roland Dumas. En 1998, il fut révélé qu’au début des années 1990, Elf avait donné des sommes importantes pour un appartement et des produits de luxe à Christine Deviers-Joncour, une employée d’Elf qui était l’amante de Dumas et lui achetait des cadeaux. L’on soupçonne que l’un des principaux objectifs d’Elf dans ces relations avec Dumas était d’emporter son accord pour la vente des frégates à Taiwan.

Afin de lever des fonds pour sa défense lors du procès, Deviers-Joncour écrivit une autobiographie révélatrice, intitulée La putain de la République, qui confirme largement les soupçons sur le fait qu’Elf essayait d’acheter Dumas. Dumas fut reconnu coupable de fraude en 2001, mais relaxé en appel en 2003 — la cour admettant qu’il se pourrait qu’il n’ait pas su que le salaire de Deviers-Joncour versé par Elf était gonflé pour le soudoyer.

Le scandale des frégates de Taiwan

En 1988 l’entreprise d’armement française Thomson CSF (aujourd’hui Thalès) organisa la vente de six frégates de la classe Lafayette à Taiwan pour 2,8 milliards de dollars. Le prix fut gonflé pour payer des pots-de-vin à des responsables en France et en Asie. Sur l’insistance des juges au cours de son procès dans l’affaire Elf, Dumas reconnut que les pots-de-vin se montaient à 2,5 ou peut-être même 5 milliards de francs (500 millions à 1 milliard de dollars).

Cette vente buta initialement contre l’opposition de la Chine continentale [qui prétend toujours détenir Taiwan], et Dumas en tant que ministre des Affaires étrangères s’opposa à la vente. Thomson et Elf montèrent des réseaux d’influence en Chine, à Taiwan et en France pour vaincre cette opposition. Au moins 10 responsables liés à ce marché sont morts de causes suspectes. On compte parmi eux le capitaine de la marine taiwanaise Yin Chen-Feng, qui s’était opposé à cet achat, trouvé noyé dans le port de Taipei en 1993, avec des contusions à la nuque. Un agent de Thomson à Taiwan, Andrew Wang, fut obligé de fuir Taiwan pour se réfugier à Londres après avoir été accusé de fraude, blanchiment d’argent, corruption, et meurtre.

Un directeur de Thomson, Jacques Morisson et un responsable des services de renseignement français, Thierry Imbot, sont morts d’une chute depuis la fenêtre de leurs appartements à Paris. Les juridictions françaises conclurent que ces deux décès étaient des suicides. Le Général René Imbot, père de Thierry et précédent chef de la DGSE (direction générale de la sécurité extérieure – le service de renseignement étranger), a catégoriquement nié que la mort de son fils puisse être un suicide. Il a déclaré que son fils lui avait dit que l’affaire des frégates de Taiwan avait permis à certains individus de faire « fortune » et qu’il recevait des menaces de mort.

Les ministres des Finances successifs – Laurent Fabius, du Parti socialiste, en 2001, et Francis Mer, de l’UMP, en 2002 – se servirent du secret défense pour bloquer les enquêtes sur cette affaire. Le gouvernement taiwanais déposa une plainte en 2003 pour récupérer les pots-de-vin qu’il soupçonnait avoir payé. En 2004, Taiwan prouva grâce à des données provenant de banques suisses que le prix de vente final des frégates comprenait au moins 520 millions de dollars en pots-de-vin. En juin 2007, les tribunaux suisses reversèrent à Taiwan 34 millions de dollars provenant de ces fonds.

En France, en 2008, le procureur parisien Jean-Claude Marin a fait cesser toutes les enquêtes liées à cette affaire en raison de prétendues erreurs judiciaires.

Le scandale des délits d’initiés à EADS

L’implication de Jean-Louis Gergorin, directeur d’EADS et officier des services de renseignements français, dans l’affaire Clearstream était une conséquence de la crise qui fit trembler le géant franco-allemand des industries aérospatiales et de l’armement EADS, après la mort en 2003 du magnat des affaires Jean-Luc Lagardère. Un autre scandale y est lié : celui des délits d’initiés lors de la vente des parts que le Groupe Lagardère détenait dans EADS.

La mort de Jean-Luc Lagardère transféra la direction du groupe à son fils Arnaud – un homme généralement considéré comme un passionné de sport et de publicité, et non de l’industrie de la défense. De plus, l’avion de transport de grande capacité A380, principal nouveau produit d’Airbus (filiale d’EADS), a rapidement été victime de retards de production, attribués par la suite à des erreurs dans l’organisation du câblage interne de l’avion.

Des dirigeants et actionnaires de premier plan d’EADS – dont le PDG d’Airbus Noël Forgeard, le Groupe Lagardère, et la compagnie allemande Daimler-Chrysler – ont vendu leurs parts juste avant que cela n’entraîne un effondrement du cours des actions EADS au printemps 2006, après l’annonce de délais supplémentaires. Le Groupe Lagardère a vendu pour 2 milliards d’euros d’actions EADS, y compris une part à 600 millions au gouvernement français (à la Caisse des dépôts et consignations) dont la valeur a rapidement baissé d’au moins 125 millions – c’est-à-dire qu’il a réalisé un profit de ce montant au détriment des contribuables français.

Dans un entretien accordé au Monde, Arnaud Lagardère a déclaré : « J’ai le choix de passer pour quelqu’un de malhonnête ou d’incompétent, qui ne sait pas ce qui se passe dans ses usines, je choisis cette deuxième version. »

D’après une information de l’hebdomadaire satirique réputé Le Canard enchaîné, l’AMF (Autorité des marchés financiers) a trouvé des documents chez Lagardère qui démontrent qu’il avait connaissance des retards de l’A380 avant de vendre ses parts dans EADS, empochant au passage 890 millions d’Euros. Arnaud Lagardère n’a été mis en accusation pour aucune faute dans la vente de ces actions.

Par Alex Lantier

À lire également :

Le président gabonais Omar Bongo (1935-2009) Un outil de l’impérialisme français en Afrique [8 septembre 2009]

France : Affaire Elf, les condamnations révèlent la corruption aux plus hauts niveaux de l’État [25 novembre 2003]

Source : http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6813&debut_...

 

Bill Gates & l'Eugénisme, les horreurs des Rockfeller !

Ces généreux donateurs-eugénistes qui assassinent nos enfants et nos personnes âgées. Ensuite ils s'étonneront de la recrudescence des maladies neurologiques. Un bon moyen de continuer à alimenter leurs officines de santé et les Rockfeller qui détiennent toute la chaîne de la pharmacie et du médicament, et financés par les Rothschild  !

Ils ne nous veulent que du bien !

Émission du 16 juin 2010.
Alex Jones et Aaron Dykes discutent de Bill & Melinda Gates, eugénistes avérés sous couvert d'œuvres caritatives et de charité dont ces milliardaires aiment bien se servir comme couverture.

Message du traducteur : Petite revue des dernières technologies en matière de vaccins... un peu de mal à traduire désolé.


Alex Jones / Aaron Dykes - Bill Gates & l'Eugénisme

http://www.dailymotion.com/video/xdpzq4_alex-jones-aaron-dykes-bill-gates-e_news


Les horreurs des Rockefeller

http://www.dailymotion.com/video/xdagsi_les-horreurs-des-...



Rappel : Bill Gates finance un programme de vaccins à nanoparticules

http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2010/06/25/bill-gates-finance-un-programme-de-vaccins-a-nanoparticules.html


12/07/2010

Affaire BETTENCOURT/Nicolas Sarkozy va s'exprimer sur France 2 lundi soir

Publié le 09/07/2010 à 17:50 - Modifié le 09/07/2010 à 20:18 lepoint.fr

PRISE DE PAROLE

Nicolas Sarkozy va s'exprimer sur France 2 lundi soir

Par Emmanuel Berretta

A lire sur LE POINT
couv.jpg
http://www.lepoint.fr/html/lepoint/en_kiosque.jsp

20/05/2010

Veulent-ils vraiment notre peau!?!

Un article intéressant à lire.

http://artdevivresain.over-blog.com/article-veulent-ils-v...

15:12 Publié dans Empoisonnement, Santé et Gouvernements | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

Du poison dans l'eau !

EMISSION DU 17 MAI 2010 SUR FRANCE 2

Les eaux minérales sont elles aussi polluées sans compter les bouteilles en plastique qui représentent un danger pour la santé. Que Boire ? A qui profite le crime ?

Pour les personnes qui n'ont pas vu l'émission :
Maintenant, réfléchissons........

- eau empoisonnée = enfants, personnes malades >>>>>> big pharma, multinationales
- les gens sont informés, ils vont acheter de l'eau en bouteille >>>>>> multinationales

Le PDG de big pharma est administrateur dans la multinationale de l'eau (Danone par exemple, ou Nestlé....), et vice-versa..........les 2 ont engrangé  des bénéfices et se les partagent........mais ils sont aussi actionnaires chez Elf, Total, Monsanto, l'industrie agro-alimentaire, etc.........donc personnes n'a intérêt à ce que nous soyons en bonne santé, à part nous, et quelques organisme.

Pour gai-rire, il faut d'abord connaitre la mal-à-dit, son origine...........Les médecins soignent mais ils ne cherches jamais l'origine de la mal-à-dit, donc elle est toujours présente, endormie.........

L'eau, c'est la vie......nous nous développons (le foetus) dans l'eau ; cette eau a les mêmes propriétés que l'eau de mer (sérum de Quinton).
Nous avons besoin d'eau, de soleil, au même titre que la terre, les graines, les arbres, les fleurs........télévision, téléphone portable, GPS, mode, etc...ne sont qu'illusoire........des objets de la mondialisation.


18/02/2010

Faut-il avoir peur de l'aspartame ?

Et bien sûr il faut attendre 50 ans pour que le produit soit retiré de la vente !
On viendra vous dire comme pour les vaccins et le reste que tout est fait pour votre bien !

L'aspartame, commercialisé en France depuis 1988, a toujours suscité débats, polémiques et rumeurs. Y a-t-il de réels dangers ? C'est l'enquête du 20 heures.

http://videos.tf1.fr/jt-20h/faut-il-avoir-peur-de-l-aspartame-5681987.html

La vérité sur l'aspartame

ASPARTAME- 1.pdf

Aspartame.pdf

aspartame-diapo.pps

Aspartame, le tueur silencieux !
http://www.dossiers-sos-justice.com/archive/2009/10/20/aspartame-le-tueur-silencieux.html

02:10 Publié dans Empoisonnement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

27/01/2010

USA: rappel de plus de deux millions d'aiguilles médicales par les autorités

De mieux en mieux !

WASHINGTON - La FDA, l'autorité fédérale américaine des médicaments, a rappelé mardi plus de deux millions d'aiguilles de perfusion fabriquées par une firme japonaise en raison d'un risque qu'elles laissent des fragments de silicone dans le corps des patients.

La Food and Drug Administration a précisé dans un communiqué que Nipro Medical Corp., le fabricant japonais de ces aiguilles, avait volontairement rappelé ces produits sortis de ses usines entre janvier 2007 et août 2009.

Des inspections effectuées en octobre 2009 dans les unités de production de Nipro au Japon ont montré que de 60 à 72% de ces aiguilles étaient défectueuses.

Elles ont fragmenté le silicone des poches qui sont implantées sous la peau des malades qui requièrent des injections fréquentes.

Ces poches sont branchées à une veine et permettent d'administrer aisément des traitements de chimiothérapie, des antibiotiques et d'autres médicaments à des cancéreux notamment.

Ce type d'aiguilles dites de Huber, sont conçues pour pénétrer du silicone ou un autre matériau sans en détacher aucun fragment. Si c'est le cas, ces fragments peuvent se retrouver dans le sang des malades.

"Nous allons continuer à travailler avec tous les fabricants d'aiguilles de Huber pour régler le plus rapidement possible ce problème", a assuré le Dr Jeffrey Shuren, directeur du centre des instruments médicaux et de de radiologie à la FDA.

La FDA a précisé avoir adressé une lettre aux 19 autres fabricants d'aiguilles de Huber de manière à déterminer si leurs produits connaissent le même problème, précisant que six millions de ces aiguilles sont vendues annuellement aux Etats-Unis.

(©AFP / 27 janvier 2010 00h52)

http://www.romandie.com/ats/news/100126235223.7096ak5x.asp

 



03:32 Publié dans Empoisonnement | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook

15/01/2010

Politique et corruption à l’OMS


Mondialisation.ca, Le 12 janvier 2010



© IMAGEBROKER/IMAGO/SIPA

 

L’OMS est l’organisation mondiale de la santé. WHO en anglais et c’est ma foi plus approprié. WHO : qui est-elle ?

 

Le monde se porterait-il mieux sans cet outil, formidable sur le papier ?  Serions-nous en meilleure santé ?

 

Si la question est grave, elle est pertinente.

 

Si une seule mort est encore de trop, au regard des prévisions alarmistes de cet organisme professionnel, répercuté sur tous les ministères de la santé du monde, on peut dire que la pandémie virale H1N1 version 2009, jusqu’ici, aura accouché d’une souris.

 

Pourtant, quel show médiatique ! Quelle panique organisée ! Quels millions d’euros dépensés et surtout quelles rumeurs inquiétantes, sur les risques sanitaires en rapport cette fois avec cette vaccination peut-être inutile !

 

Une psychose qui aura presque ravi la vedette à une menace bien plus palpable, bien plus mortelle et aux conséquences déjà ressenties jusque dans leur chair par une large partie de la population humaine : les effets climatiques de la pollution et du mode de vie engendrés par l’idéologie actuelle dominante, à savoir le capitalisme inégalitaire et extrême, dérégulé comme disent sobrement et dignement les pillards en costumes et cravates.

 

Néanmoins, les projecteurs médiatiques, délaissant un court moment les stars et les matchs de football, ont fait leur choix et orienté presque tous les regards des spectateurs dociles vers les représentants, experts et émissaires de cette organisation dont certains auront certainement découvert l’existence cette année, en tout cas l’importance : l’OMS.

 

Nous avons découvert des personnes à l’aspect austère ; une apparence sérieuse, que l’être humain a tendance à mettre en rapport avec une compétence réelle et une intégrité évidente.

 

Leur héraut, devenue pour certains leur héros, s’appelle Margaret Chan. Si son air engendre peu la sympathie, son curriculum vitae parle pour elle.

 

La suite ici : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticl...