La Miviludes rattaque : Les médecins pratiquant une médecine non conventionnelle qualifiés de "sectaires" : Dossiers SOS JUSTICE

15/12/2009

La Miviludes rattaque : Les médecins pratiquant une médecine non conventionnelle qualifiés de "sectaires"

Ben voyons !

Quand on respecte la vie sous toutes ses formes et la santé humaine, que l'on refuse les pratiques eugénistes et ciminelles, et de se faire empoissonner par les Laboratoires pharmaceutiques,  nous sommes bien sûr qualifiés de personnes sectaires !


On peut se demander alors pour quelles raisons légitimes, les Laboratoires pharmaceutiques oeuvrant soi-disant pour  le bien-être et la protection des personnes dans le cadre d'une pandémie dite mondiale, ne le feraient-ils pas gratuitement, dans la mesure où ils prétendent sauver l'humanité ?

Pour quelle raison encore déposent-ils des brevets et empêchent-ils les gouvernement de pratiquer à des analyses sur les vaccins ?

Quand à la prochaine signature par nos politiques, le 31 décembre 2009, du Codex Alimentarius, ce sera sans commentaire n'est-ce pas ?


Ils viendront encore nous dire que c'est pour notre bien !

Les Illuminati-reptiliens, veillent au grain !

Par qui est réellement financée la Miviludes ?

Jeudi 3 décembre 2009 par Jsf

(Source : Futura-Science)

En France, entre 2.000 et 3.000 professionnels de santé sont considérés comme suspects de dérives sectaires. Les médecins et par conséquent leur patientèle, constituent en effet une cible privilégiée des sectes. Les autorités toutefois sont vigilantes, particulièrement en cette période de pandémie grippale.

La Direction générale de la Santé, la Mission interministérielle de Vigilance et de Lutte contre les Dérives sectaires – Miviludes – ainsi que les ministères de la Justice, de l’Education nationale et de l’Intérieur) se sont alliés en février 2009, pour mettre en place un Groupe d’appui technique dédié à cette question. Il a pour mission de « recenser les pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique les plus dangereuses », explique Françoise Chalmeau, conseillère du pôle santé-social à la Miviludes. Par pratique non conventionnelle, elle fait par exemple référence « aux médecines alternatives, médecines douces, psychothérapies diverses et variées… Tout ce qui n’a pas fait l’objet d’une évaluation indépendante ».

Ces pratiques ne sont pas forcément toutes nuisibles. Concernant les psychothérapies, l’objectif du groupe d’appui est d’opérer un tri : d’une part celles réalisées dans le cadre conventionnel (défini notamment par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires), d’autre part celles menées par des charlatans. Egalement dans le viseur, toutes les approches thérapeutiques « expliquant que la maladie a une cause psychologique, qu’elle constitue non pas une agression de l’organisme mais une défense. Car derrière, il y a des patients qui subissent de véritables pertes de chances ».

Les ligues anti-vaccination à l’affût…

Si les pratiques alternatives constituent un creuset important de dérives sectaires, tous les médecins peuvent être visés. « En attirant un professionnel de santé, ces organisations espèrent toucher aussi ses patients » souligne ainsi Françoise Chalmeau.

Chaque année par exemple, l’Eglise de Scientologie mène campagne contre les drogues et l’enfermement psychiatrique. Des lettres, des DVD sont alors adressés aux professionnels de santé pour leur expliquer que… la maladie mentale n’existe pas. Cette « église » assure ainsi qu’au contraire, ce sont les médicaments qui les provoquent !

Ces jours-ci, les ligues anti-vaccination mènent grand battage. Pandémie grippale oblige… « Toutes les critiques sur le recul dans l’élaboration du vaccin, le monde pharmaceutique qui s’enrichit etc., sont mises en avant par ces organisations, qui pratiquent l’opposition systématique. Leur objectif est simple : rebondir sur le débat actuel pour introduire du doute et saper la confiance dans la médecine conventionnelle… » Pour en savoir davantage sur le sujet, consultez le site de la Miviludes.

Colloque "Vigilance et lutte contre les dérives sectaires : état des lieux en France"

http://www.miviludes.gouv.fr/Colloque-Vigilance-et-lutte-...

Jsf : Un avant-goût du Codex Alimentarius, n’est-ce pas ?

Nous y sommes :

Voici ce que prévoit le nouveau dispositif du codex alimentarius à partir du 31 décembre 2009 :

- De supprimer et d’interdire de nombreuses vitamines et nutriments essentiels dans notre alimentation ainsi que d’introduire 7 des 9 pesticides que 176 pays ont bannis !

De rendre les vitamines illégales !

- D’interdire les compléments alimentaires naturels et de les remplacer par des produits de synthèse pharmaceutique à bas dosage (car toxiques) et seront uniquement disponibles en pharmacie sur prescription médicale.

- D’interdire progressivement les médecines alternatives telles que l’ acupuncture, la médecine énergétique, ayurvédique, tibétaine.

- L’agriculture et l’alimentation animale se verront réglementées selon les normes du complexe pharmaco-chimique, interdisant du même coup l’agriculture dite bio-dynamique.

- L’alimentation humaine certifiée légale devra être irradiée (ex : irradiée au Cobalt - le terme technique employé pour rassurer la population étant ionisé .)"

D’après les études de scientifiques-neurologues, ces nouvelles normes alimentaires et de soin constituent un véritable génocide au niveau mondial qui coutera la vie à environ 3 milliards de personnes.

Prenez note que ce n’est pas moi qui déclare ces suppositions, je n’ai aucune idée de leur authenticité. Alors soit cette femme dit vrai ou alors elle est complètement folle et essai de nous faire paniquer littéralement.

L’Afrique du Sud et l’Inde refusent de se soumettre à ces directives, et aux États-Unis et au Royaume-Unis, la résistance s’organise. Tony Blair est qualifié d’hypocrite pour défendre le codex alimentarius.

Cette règlementation aussi absurde qu’elle soit, s’explique par l’origine même du codex alimentarius et ses liens étroits avec Rockefeller, qui détient l’étendue de l’industrie pharmaceutique mondiale et qui souhaite stopper par ce moyen la concurrence qu’exerce la médecine naturelle sur le pharmaco-chimique.

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article6934

 

 

Les commentaires sont fermés.