Vaccins : Dossiers SOS JUSTICE

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2010

Vaccination, Puces RFID, GSM, Chemtrails

Vaccination, Puces RFID, GSM, Chemtrails
Relier les points
http://www.wat.tv/video/vaccination-puces-rfid-gsm-1upqu_1uie1_.html

Vaccination, Puces RFID, GSM, Chemtrails - Relier les points

vendredi 18 septembre 2009 par Archétype

La vaccination, les puces RFID, les chemtrails et les GSM, sont peut-être les différentes composantes d’un même plan, implacable. Plan élaboré et mené dans le temps, de façon inflexible. Traités séparément, ces 4 composantes sont en soi une source de questionnement ; reliés ensemble, ils se complètent diaboliquement.

Vaccination H5N1

Nous baignons dans le sujet. Entre information et désinformation, il devient très difficile d’y voir clair. Nous pouvons maintenant constater, de visu, à travers des témoignages de proches, que cette terrible grippe H5N1 annoncée, n’a en fait rien de bien terrible. Les tests de vérification ne sont plus utilisés et la comptabilisation des cas a été officiellement arrêtée. La plupart du temps, les médecins sont incapable de différencier la grippe H5N1 d’autres pathologies d’apparences voisines. Nos élites sont parfaitement au courant, depuis toujours. Curieusement, il y a consensus entre tous les gouvernements occidentaux. Tous d’accord pour vacciner le peuple ! Alors, pourquoi vouloir à tout prix vacciner massivement les populations, si tout le monde sait parfaitement que c’est inutile ?

a) Enrichissement des laboratoires : C’est une évidence. C’est toujours bon à prendre. Mais alors pourquoi laisse-t-on se développer, voir alimente-t-on, les rumeurs sur la toxicité du vaccin ? Cela parait, en apparence, contraire aux intérêts des laboratoires. Je pense que le scandale « Baxter », concernant les souches de vaccins polluées par différents virus actifs, est une fuite contrôlée. Cela me semble trop gros. Je vois, dans tout ce tapage médiatique, une diversion focalisant l’attention des « anti-vaccination », et des rebelles de tous poils. Un effet de manche, en somme.

b) Politique de réduction de la population mondiale : Certes, des élites y travaillent d’arrache-pied. Mais la vaccination, ne concernera réellement que les occidentaux, les Japonais, une petite partie de la Chine, majoritairement les populations ayant un certain niveau de vie. Et les autres, les populations déshéritées, qui représentent la très grande majorité de la population terrestre ? Cela ne tient pas. Si vous vouliez réduire la population mondiale, vous conserveriez des humains capables de concevoir des technologies, de les produire en quantité restreinte, vous conserveriez des personnels médicaux, des agronomes, etc. Bref, il suffirait de piocher dans les populations à niveau de vie élevé. Ce sont les dernières qui seraient éliminés. Le problème de ces humains à « forte valeur ajoutée », de ces esclaves « technologiques », résidant dans leur contrôle.

c) Bien-être des populations : Nos dirigeants et seigneurs, nous aiment et veulent notre épanouissement, dans le meilleur des mondes. Merci à eux. Je vous laisse juges.

Puces RFID

Elles ont fait couler beaucoup d’encre et de salive. Ce qui ne les a pas empêché de se miniaturiser de façon impressionnante. Ces petits grains d’intelligence, au service d’une intelligence, atteignent maintenant des tailles inférieures au 1/10ème de millimètre. Fini le grain de riz, voici plus petit qu’un grain de sable ! Il y a deux types de puces, les passives et les actives.

Les puces passives correspondent à ce qui est déjà utilisés, pour empêcher le vol. Elles ne s’activent que devant des portiques spéciaux, fixés généralement entre les caisses des super marchés, à la sortie des locaux ou dans les lieux publiques (passeport à puce biométrique).

Les puces actives nécessitent d’être alimentées, pour communiquer 24h/24. Les premiers modèles, conçus pour le traçage des humains, étaient injectés dans les tissus. Ces tissus assurant la stabilité de la puce dans le corps. Il y avait deux emplacements de choix : le dos des mains ou le crâne. Ces emplacements permettent, grâce aux variations de températures naturelles, de générer un courant électrique dans la puce. Elle est donc alimentée en permanence et peut recevoir et transmettre des informations. Les derniers avancements de ces matériels, laissent entrevoir le contrôle possible de certaines fonctions biologiques, l’émission de messages subliminaux directement dans le cerveau. Des puces ont été implantées dans des humains travaillant dans des secteurs « sensibles », en Angleterre et aux US. Les gens n’ont pas eu le choix, la puce ou la porte ! Il existerait un programme d’implantation massive de ces petites bébêtes. Reste à préparer les peuples et à trouver une bonne raison pour effectuer ce marquage. Cela rappel toujours les pratiques des Nazis envers les peuples juif, tzigane et autres. Les populations ne sont pas « prêtes » à accepter cela. Quelle ruse sera employée, pour y parvenir ?

(Voir article : http://www.freewebs.com/nomicrochip/index.htm)

GSM (+ WiFi)

Notre fameux téléphone portable. Vraiment une technologie formidable. Il ne nous quitte plus, aussi dangereux que pratique. Tous les techniciens, ingénieurs, versés dans la radioélectricité, savent que les micro-ondes sont dangereuses pour la vie. Le micro-onde à été inventé sur ce principe, ça chauffe tout ce qui contient de l’eau. Fort de ces connaissances, les téléphones cellulaires ont tout de même été commercialisés à très grande échelle. Tout le monde sait et a toujours su les risques encourus par cette technologie. Les autorités de tout poils, les fabricants, les prestataires on criés à tout va qu’il n’y a aucun danger, avec la bénédiction des gouvernements. Pourquoi cet aveuglement ?

a) Les intérêts financiers, le business : Absolument, mais certainement pas la seule motivation. Les motivations existent souvent à plusieurs niveaux. Chaque niveau d’intérêt n’étant pas forcément au courant d’un intérêt supérieur.

b) Les écoutes : Les écoutes sont grandement facilités par l’informatisation des communications. De plus, les téléphones sont probablement pilotables à distance. Rien ne s’oppose à leur utilisation furtive comme micro espion.

c) Affaiblissement volontaire de la capacité de résistance de l’organisme : Les preuves sont là, disponibles et sans appel. Les assurances refusent maintenant d’assurer les compagnies téléphoniques, contre les risques sanitaires. C’est sans commentaire.

d) Confort des populations : ???

Aucune de ces raisons ne justifient la puissance importante des antennes émettrices, ni des téléphones. Le prétexte consistant à mettre en avant l’augmentation du nombre d’antenne, si l’on diminue leur puissance, ainsi que celle des GSM, est certes une vérité, mais les chinois ont développé un système permettant, à confort égal, d’installer beaucoup moins d’antennes.

Chemtrails

Sur les chemtrails, ces longues traînées blanches, dans le ciel, qui mettent tant de temps à se dissoudre, les hypothèses ne manquent pas.

a) Action sur les conditions météorologiques : Le système HAARP permettrait aux américains de contrôler le climat, en des endroits précis du globe. Les émissions radioélectriques de HARRP, seraient absorbées par des zones de l’atmosphère, rendues plus conductrices. Modifiant ainsi l’équilibre des masses d’air. Cela pourrait générer tempêtes, cyclones, inondations, sécheresses. Possible, mais les photos des installations de HAARP, ne paraissent pas si considérables. Le globe est vaste et les puissances nécessaires devraient être considérables. Il y a peut-être des installations secrètes ceinturant la terre, ou l’espace ?

b) Contrôle des populations : L’émission de certaines ondes, réfléchies par les sels de baryum épandus dans l’atmosphère, atteindrait les masses humaines. Ces ondes influenceraient la biologie humaine. Le problème reste la sélectivité. Les élites devraient se protéger de ces fréquences nocives. Pas facile de se promener avec des vêtements en aluminium, couvrant la totalité du corps. Il y a aussi l’hypothèse de la diffusion de produits toxiques, virus et bactéries. Le problème qui se pose reste le même, comment protéger les élites ? Antidotes ? Vaccins ? Pas très pratique.

c) Amélioration de la propagation des ondes radioélectriques : Il est reconnu que l’épandage de sels de baryum dans l’air, améliore beaucoup les capacités de transmissions radioélectriques de l’atmosphère. Cela forme dans le ciel, comme des réflecteurs, pouvant couvrir des zones terrestres immenses. Ce système se comporte comme un vaste émetteur, permettant de toucher de grands groupes de population, munis de récepteurs internes.

(Voir article suivant : http://scandales.mondiaux.free.fr/contrails.htm)

Relier les points

Si nous partons de la possibilité, que ces 4 technologies aient été développées selon un timing bien précis, qu’elles donnent l’impression de n’avoir rien en commun, que les défauts inhérents à chacune d’elles, ne sont en fait pas les conséquences de négligences ou de défauts de conception, nous réalisons un ensemble parfait.

Le cerveau de ce monstre est constitué par le système de communication planétaire HARRP. Il émet des ondes tout autour de la terre. Ces ondes sont réfléchies par les épandages spécifiques de sels de baryum, sur des zones de population choisies pour cibles. Les humains, auxquelles on a injecté des micro-puces actives, sont influencés à distance par HAARP. Ces micro-puces sont alimentées en permanence par les émissions radioélectriques des émetteurs GSM, des téléphones GSM et du Wifi. La nocivité des ondes des GSM et du Wifi, en particulier du MIMO, devient une qualité quand il s’agit d’alimenter des puces actives.

La vaccination de masse, sans justification réelle démontrée, imposée par les institutions internationales, les états, n’a aucun sens. L’injection de micro-puces reste l’explication la plus plausible. Pratiquement personne n’acceptera de se faire injecter consciemment un « alien » dans le corps. Ces micro-puces vont se déplacer toutes seules dans l’organisme, est se fixer près des oreilles ou dans le cerveau, par circulation naturelle, dans la mesure où elles ont une densité inférieure à celle du sang. (voir article de Jean-Pierre Petit et François Lescure 24 octobre 2005)

L’ensemble des ces technologies ont été testées et sont maintenant éprouvées. Le ciel est parsemé de sels de baryum, les antennes GSM crachent leurs fréquences nocives ; tout le monde baigne dedans. Les puces étaient prêtes. Elles sont en cours d’incorporation au vaccin bidon.

La boucle est presque bouclée, il ne reste que l’injection des puces par vaccination. Une rumeur, peut-être fondée, précise que les vaccins transitent par la Chine. A votre avis, vu la quantité de puces nécessaires, ou seraient-elles produites ? Pourquoi ce vaccin est-il aussi cher à produire (15€) ?

Archétype

http://newsoftomorrow.org/spip.php?article6426

 

11:48 Publié dans Biométrie, Puce RFID, Traçabilité, Vaccins | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook