Surpopulation : Dossiers SOS JUSTICE

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2009

Qu'est-ce que l'Eprus ? Une pharmacie d'Etat en lien avec les Laboratoires !

http://www.dossiers-sos-justice.com/media/00/00/1053406992.jpg

Comme ils nous aiment et qu'ils sont prévoyants !!!
Pour ce prix et tous les moyens mis en oeuvre pour notre santé, ce vaccin doit être un poison très violent !

Urgences sanitaires : Roselyne Bachelot inaugure le siège de l'Eprus

L'EPRUS remplace apparemment la Direction Générale de la Santé, mais il n'avait pas le statut pharmaceutique !

Ce n'est pas grave le Sénat va arranger cela !

L'établissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires (EPRUS), établissement public administratif créé par la loi du 5 mars 2007, est chargé de mettre en place un corps de réserve sanitaire et de gérer les stocks et la logistique d'approvisionnement des produits pharmaceutiques nécessaires en vue de répondre aux situations de catastrophe, d'urgence ou de menace sanitaires graves sur le territoire national ou à l'étranger.

http://www.eprus.fr/index.php

Les marchés publics de l'année 2008
http://www.eprus.fr/marches_public/telechargement/marchespassesen2008.pdf

La liste des médecins inscrits dans le 06 qui participeront à la vaccination.
Il y a déjà toutes les listes par département des médecins qui participeront à la campagne de vaccination.
http://www.eprus.fr/reserve_sanitaire/telechargement/List...

Grippe A(H1N1) : la France et huit autres pays offrent 10% de leurs stocks de vaccins à l'OMS
http://www.mypharma-editions.com/grippe-ah1n1-la-france-et-huit-autres-pays-offrent-10-de-leurs-stocks-de-vaccins-a-l%e2%80%99oms

Grippe A(H1N1) : les premières AMM de vaccins pourraient avoir lieu début octobre
Publié le 21 septembre 2009
Grippe A(H1N1) : 240 millions d'euros pour les vaccinateurs réquisitionnés

Cet organisme supposé être d'Etat, ressemble en tous points à celui de la FEMA créé aux USA.

Quel est le rôle de L'EPRUS ?
Encaisser l'argent de la Sécurité sociale pour le reverser aux laboratoires pharmaceutiques !
La sécurité sociale paie les vaccins.
H1N1: les vaccins coûtent 879 M

AFP 22/07/2009 | Mise à jour : 18:27 |Le coût total de l'acquisition des 94 millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) par le gouvernement s'élève à 879 millions d'euros, a précisé mercredi la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. "Le gouvernement a demandé à l'assurance maladie de procéder par anticipation à un versement à l'Eprus (Etablissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires, ndlr)", a-t-elle indiqué, ajoutant que "le montant total de la vente s'élève à 879 millions d'euros pour 94 millions de doses". L'Eprus est financé à 50% par l'assurance maladie et à 50% par l'Etat. "Pour des raisons pratiques, l'assurance maladie fait l'avance des frais", a indiqué Mme Bachelot, ajoutant que l'Etat rembourserait sa part dans le cadre du prochain budget. Mme Bachelot a par ailleurs précisé que les prix d'achat des doses de vaccins "varient d'un laboratoire à l'autre", en fonction notamment des techniques employées ou encore des dates de livraison.

"Nous avons évidemment encore beaucoup d'inconnues sur la vaccination", a expliqué la ministre, citant notamment "le calendrier de ces livraisons", "l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché" ou encore "le nombre d'injections qui seront nécessaires pour assurer une immunité suffisante". "Nous établirons la stratégie vaccinale au cours du mois de septembre", a-t-elle ajouté.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/07/22/01011-200907...

 


Grippe A(H1N1) : 240 millions d'euros pour les vaccinateurs réquisitionnés

Publié le 17 septembre 2009


240 millions d'euros pour l'indemnisation des professionnels de santé réquisitionnés dans le cadre de la campagne de vaccination.

Roselyne Bachelot, lors de son audition devant la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, a souligné  hier « l'effort financier très important » lié au  dispositif  de lutte contre la grippe H1N1.  Les dépenses sanitaires approchent 1,5 milliard d'euros dont 808 millions d'euros de vaccins et 240 millions d'euros pour l'indemnisation des professionnels de santé réquisitionnés dans le cadre de la campagne de vaccination.

Selon la ministre de la Santé, l'établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) supporte l'essentiel des dépenses d'acquisition et de gestion des moyens de protection de la population induits par la menace pandémique. Au titre de la lutte contre la grippe A(H1N1), les dépenses non prévues sont évaluées à 876 millions d'euros, dont 808 millions d'euros de vaccins, pour un total de dépenses estimé à 1136 millions d'euros.

Soins de ville : 240 millions d'euros de dépenses supplémentaires
Par ailleurs, la prise en charge du coût de l'indemnisation des professionnels de santé réquisitionnés dans le cadre de la campagne de vaccination va entraîner des dépenses supplémentaires de soins de ville estimées, à ce stade, à 240 millions d'euros pour l'Assurance maladie.


Selon la ministre, « cette hypothèse varie néanmoins dans une fourchette importante, qui pourra être affinée lorsque le rythme de diffusion des vaccins sera connu avec plus de précisions. Cette estimation devra également tenir compte des catégories de personnels libéraux et salariés qui seront effectivement mobilisés pour vacciner. »

Les dépenses liées à la mise en place du dispositif de suivi de la campagne de vaccination par la CNAMTS (conception et réalisation des bases informatiques) et les frais d'acheminement des courriers aux vaccinés sont estimés quant à eux à 53 millions d'euros.

D'autres dépenses seront vraisemblablement induites par la préparation à la lutte contre la pandémie, au premier rang desquelles l'organisation territoriale de la campagne de vaccination, dont notamment celles relatives à la mobilisation des personnels administratifs qui participeront au fonctionnement des centres ou de location des locaux, lorsqu'ils ne seront pas mis à disposition par les collectivités locales. « Ces coûts ne relevant pas du champ sanitaire, ils ne seront pas pris en charge par l'Assurance maladie ou les crédits du ministère de la santé et des sports », a précisé Roselyne Bachelot.

http://www.mypharma-editions.com/grippe-ah1n1-240-million...

La CNAMTS : http://www.adresse-des-cnamts.info/


La vidéo de Richard Pellegrin.
http://www.blog-video.tv/video-106319a1e6-Archive-tele-du-30-09-2009-09-29-04.html

Archive télé du 30/09/2009 09:29:04